« Une cause qui nous tient vraiment à cœur » - Rapport sur les dons 2022-2023
Home > Nouvelles de l’année > « Une cause qui nous tient vraiment à cœur »
Grande enseigne lumineuse portant l'inscription LDVA devant une foule en liesse la nuit.

« Une cause qui nous tient vraiment à cœur »

L’Académie Leonardo da Vinci souligne fièrement 10 années de collectes de fonds au profit du Neuro 

par Sara Brown

« Le cerveau est l’ordinateur central du corps humain », illustre Nadia Sammarco, directrice de l’Académie Leonardo da Vinci (LDVA), une école primaire à Rivière-des-Prairies qui recueille des fonds pour la recherche sur le cerveau depuis 10 ans. « S’il ne fonctionne pas bien, c’est tout l’organisme qui en souffre. Il est étroitement lié aux multiples aspects de la santé. »

La collecte de fonds de la LDVA pour le Neuro soulève chaque année un élan de générosité depuis son lancement par Sabrina Gavita, une enseignante de français en sixième année, lorsque son père a succombé à une tumeur cérébrale. Comme celui-ci avait été traité au Neuro, elle a créé cette initiative pour canaliser sa douleur au profit de la recherche sur le cerveau. Au début, la campagne de financement se limitait à des activités pour les élèves. Quand Nadia est arrivée à la direction de l’école il y a sept ans, elle s’est associée à l’enseignante pour intégrer la collecte de fonds dans le programme de sciences de l’école. 

Depuis, l’école consacre une semaine à l’étude du cerveau chaque printemps. À cette occasion, elle invite Mission Cerveau, une initiative étudiante du programme d’études supérieures intégré en neurosciences, qui anime des ateliers dans les écoles sur différents aspects du cerveau, comme la façon dont il communique l’information à l’organisme et son rôle essentiel dans l’apprentissage, la concentration et la mémorisation. 

Heureusement, le Neuro lui a sauvé la vie. Les élèves ont été témoins de son combat et savent qu’il va beaucoup mieux grâce à la recherche menée au Neuro. »

Avec le temps, la cause du Neuro a rallié de plus en plus de gens, d’entreprises locales, d’anciennes et d’anciens élèves de LDVA et d’autres philanthropes, si bien que la somme des fonds amassés augmente d’une collecte à la suivante. Une année, un groupe d’élèves, de parents et de membres du personnel de l’école a participé au Défi Banque Scotia. Une autre année, les élèves ont organisé un défilé de mode. L’an dernier, environ 20 000 $ ont été recueillis dans le cadre de la course en couleurs.

« Nous cherchons toujours le meilleur moyen de battre notre record », explique Nadia. 

La cause a pris une importance encore plus grande en décembre 2020, quand Daniel Gaudette, un enseignant très aimé des élèves et du personnel de l’école, a reçu le diagnostic d’une tumeur cérébrale.   

« Daniel est un phare dans notre école, alors cette nouvelle m’a profondément ébranlée, confie la directrice. Heureusement, le Neuro lui a sauvé la vie. Les élèves ont été témoins de son combat et savent qu’il va beaucoup mieux grâce à la recherche menée au Neuro. C’est une expérience émotivement forte pour les enfants, et pour une fois, c’est une belle histoire à raconter. Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles! C’est la preuve que les progrès scientifiques peuvent sauver des vies. » 

Cette année, sous le thème Lite up the Night for The Neuro, la collecte de fonds a permis de récolter plus de 23 000 $ dans le cadre du volet de sociofinancement en ligne et d’un événement en personne, « qui mariait la musique, l’exercice physique et le bien-être, des activités qui font appel au cerveau et qui en même temps le nourrissent », explique Nadia.

Des performances musicales d’élèves de l’école, notamment une chorégraphie de 55 élèves sur une chanson de Bruno Mars, suivies d’une marche/course familiale au coucher du soleil sous l’éclairage de guirlandes et de bâtons lumineux, étaient au programme de l’événement, le 2 juin dernier. On a pu également entendre la conférencière invitée, Giulia Garofano, mère de l’ancien joueur et entraîneur de soccer au CF Montréal, Jason Di Tullio, emporté par une tumeur cérébrale en 2022. Il avait enseigné les bases de ce sport à des élèves de LDVA.

Des écoliers et des enseignants qui participent à la course The Colour Run.
En 2022, LDVA a récolté près de 20 000 $ pour la recherche sur le cerveau dans le cadre d’une campagne de sociofinancement et d’une course en couleurs au profit du Neuro.

Bon nombre des personnes qui participent à la collecte de fonds de LDVA au profit du Neuro ont aussi cette cause personnellement à cœur. Souvent, des personnes ou les proches de personnes ayant été traitées au Neuro font appel à la générosité du public en organisant des activités ou des campagnes de sociofinancement, dans l’espoir que la recherche sur le cerveau sauve encore plus de vies. 

« Nous voulons faire comprendre aux élèves que tout le monde, même un enfant, peut faire avancer une cause importante, résume la directrice de l’école. Il suffit d’y croire, de se fixer un but, de s’organiser et de passer à l’action. En unissant nos efforts, on peut accomplir de grandes choses! »

Scroll to Top